Mentions et Informations Légales

Mentions Légales

 

Finances Crédits des Pyrénées Orientales  David ARBEZ  (E.I.).

Siège social : 7, rue de l'harmonie - 66450 POLLESTRES

Mail : cfcpodar@gmail.com ou dar@fcpo.fr

R.C.S. Perpignan N° 509 057 105 - APE 6619B 

 

Sous contrôle de l'ACPR, 61 rue Taitbout 75436 Paris Cedex 09 (www.acpr.banque.france.fr). Finances Crédits des Pyrénées Orientales, Intermédiaire en opérations de banque et services de paiement - mandataire non exclusif, article R.519-4 3° du code monétaire et financier.

Inscrit au registre des intermédiaires en Assurance, banque et finance (article L.546-1 du Code monétaire et financier), sous numéro 16 004 763 (vérifiable à www.orias.fr).

Assurance Responsabilité Civile Professionnelle souscrite chez Amlin Insurance SE sous le numéro 2016PCA100.

SACOLIN est membre de l'APIC (Association Française des Intermédiaires en Crédits) principale association représentative de notre activité et présente au comité consultatif du secteur financier.

Important : un crédit vous engage. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager (article L.311-5 du Code de la Consommation). Aucun versement de quelque nature que ce soit ne peut être exigé d'un particulier avant l'obtention d'un ou plusieurs prêt(s) d'argent (article.321-2 du Code de la consommation et article L.512-6 du Code monétaire et financier). La mise à disposition (versement) des fonds est soumise à l'acceptation préalable du dossier de crédit par le prêteur. L'emprunteur d'un prêt immobilier soumis  aux dispositions des articles L.312-1 et suivants du Code de la consommation dispose d'un délai de réflexion de dix (10) jours. Regrouper des crédits comportant plusieurs mensualités en un seul prêt remboursable au moyen d'une seule mensualité entraîne la plupart du temps l'allongement de la durée du crédit et donc par conséquent son coût.  Votre attention est attirée sur les conséquences que peuvent avoir les crédits sur votre situation financière, en particulier en cas de défaut de paiement. Il est interdit de laisser entendre qu'un regroupement de crédit améliore la situation financière ou le budget de l'emprunteur, entraîne une augmentation de ressources, constitue un substitut d'épargne ou accorde une réserve automatique d'argent immédiatement disponible sans contrepartie financière identifiable. Une opération de crédit consistant à regrouper des crédits antérieurs ne peut être consentie sans éléments d'information permettant d'apprécier la situation financière de l'emprunteur.